Portrait d'apprenti: Adrien , lycée Mézeray-Gabriel, Argentan

Soumis par leila le lun 04/01/2021 - 16:14

Voici le portrait d'Adrien, étudiant en deuxième année de BTS MGTMN ( Métiers du Géomètre Topographe et de la Modélisation Numérique), au lycée Mézeray-Gabriel et apprenti chez Eiffage à Mondeville.

En fin de troisième, Adrien souhaite entrer en Bac pro boulangerie, mais découvre au même moment qu’il a une potentielle allergie à la farine et aux acariens ; ce projet devient donc très compliqué, voire impossible à réaliser ; en cours d’année de terminale, il prend donc rendez-vous avec une conseillère d’orientation pour retravailler son projet , et lui explique qu’il veut faire des études courtes ; il part donc sur un Bac pro ou un BTS ; plutôt sous statut d’apprenti qu’il connaît grâce à son frère, ayant fait un bac pro maçonnerie et 2 CAP sous ce statut ,qui offre, selon Adrien, de nombreux avantages dont celui d’être moins de temps à l’école et de mettre un pied dans le monde du travail, d’alterner entre les deux, « le temps passe plus vite comme ça ! »

Tout comme son frère, il est intéressé par les métiers du bâtiment et des Travaux Publics et aime travailler aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur ; en début d’année de terminale, il participe aux journées du lycéen et décide de passer une journée avec les élèves de 1ère année de BTS topographe sur Argentan ; à la suite de cette journée concluante, il retourne sur ce lieu, avec ses parents cette fois, lors des journées Portes Ouvertes du lycée et poursuit ses recherches tout au long de son année de terminale en regardant sur des sites que lui avait transmis sa conseillère d’orientation, dont celui de l’Onisep qui a été primordial ;tout cela conforte son choix et naturellement, il s’inscrit donc sur parcours Sup pour un BTS géomètre topographe sur Rouen et Argentan en premier choix, puis à la faculté, « par précaution, au cas où » ;

Adrien est rapidement accepté au lycée Mézeray-Gabriel pour intégrer ce BTS et dit que cette première année « a été impeccable » et lui « a redonné goût à l’école » ! Lui qui a difficilement obtenu son bac scientifique, se voit attribuer de très bonnes notes, y compris en mathématiques qui étaient pourtant sa bête noire ! Il faut dire que toutes les conditions sont rassemblées pour bien étudier selon Adrien : « les matières générales de première et terminale sont reprises, ainsi que certaines notions de mathématiques et physiques, » mais en y consacrant plus de temps et avec un effectif de classe réduit, « on passe de 36 élèves à 12, c’est magique ! » ; bien qu’il y ait des contrôles régulièrement, Adrien est hyper motivé, même en droit, matière qu’il redoutait plus que tout ! « Toutes les matières qui étaient les plus dures sont devenues les plus simples maintenant ; en plus, dans ce lycée, on travaille sur des logiciels de dessins qui n’existent pas forcément dans d’autres écoles comme : Autocad ou Covadis ; c’est un gros point positif ! »

Sur le BTS topographe du lycée Mézeray-Gabriel, l’apprentissage se fait uniquement en deuxième année et Adrien l’avait anticipé en passant 3 semaines de stage ( au lieu de 5 prévues initialement, à cause du Covid) chez Eiffage à Flers en juillet, dont le résultat a été très positif ; il voulait absolument « connaître les besoins réels du terrain, de l’entreprise » avant d’intégrer sa deuxième année et n’avait qu’un stage en fin d’année pour appréhender cela ;il a appris à « approfondir ce que l’on voit en cours, à faire des levés par exemple, des choses concrètes » ;


 

(En dessus, premier levé seul d’Adrien, en dessous, photo d'un prisme qui lui sert à faire ses relevés) A la suite de ces 3 semaines, il s’entretient avec le chef d’agence de Flers et rédige une lettre de motivation pour l’agence de Mondeville cette fois (Adrien est originaire de Caen) en accentuant sur les compétences acquises sur le terrain : travail d’équipe, communication sur les chantiers, réseaux EUEP et voierie…Et le soir-même, il est contacté pour un entretien, avec le chef d’agence d’Eiffage Mondeville, qui décidera à l’issue de ce rendez-vous de le prendre pendant un an comme apprenti ; Que du positif donc pour Adrien qui pense avoir réussi grâce à ces conseils précieux « Etre franc, honnête ; bien faire la différence entre ce qu’on sait faire et ce que l’on aimerait apprendre ; il faut savoir reconnaître ses capacités mais aussi ses limites ; en plus, cette formation demande beaucoup de patience et d’aimer le terrain, peu importe les conditions météorologiques ! » Après le BTS, Adrien hésite à continuer sur une licence ou un Bachelor à Caen, ou travailler ; il se laissera guider selon les propositions ; son rêve ? « Trouver un métier qui me plaît ».

Et pour terminer, une belle photo du Pont de Normandie, lors du relevé d’Adrien !