Portrait d'apprenti: Benjamin, lycée Jean Guéhenno, Flers

Soumis par leila le lun 11/01/2021 - 11:11

Benjamin, 1ère année BTS CPDE (Conception des Processus de Découpe et d’Emboutissage) sur Flers.

Benjamin a passé son bac ES en 2016, au lycée Les Fontenelles de Louviers, sans avoir de perspective professionnelle particulière. Il décide donc de travailler pendant environ 3 ans en intérim sur des petites missions dans le secteur de l’agroalimentaire, puis 2 ans supplémentaires dans l’automobile cette fois, chez l’entreprise Benteler, dans l’Eure, comme opérateur de production.

Ces années ont été enrichissantes mais lui font aussi prendre conscience qu’il ne veut pas faire cela toute sa vie ; sur un salon de l’étudiant à Rouen, il fait la rencontre de Nicolas Ledoux, alors coordonnateur du CFA Académique de Caen, qui voyant son profil et ses attentes, lui parle du BTS CPDE du lycée Guéhenno, à Flers et lui montre des schémas d’outil, de photos etc .Très intéressé par cet entretien, il décide par la suite de se rendre aux journées Portes Ouvertes du lycée Guéhenno et intègre la formation dans la foulée, en septembre 2020 ;

Pour trouver son patron, Benjamin a proposé de faire deux stages (en juillet et septembre) dans l’entreprise Metaseval (à Semur en Vallon), près du Mans ; suite à ces deux expériences où l’entreprise a pu observer la posture et le comportement de Benjamin, elle n’a pas hésité à conclure ce contrat d’apprentissage sur deux ans.

Au niveau logistique, lorsque Benjamin est en entreprise, il dort sur place grâce à un logement, mis gracieusement à disposition par cette dernière ; Et quand il est au lycée, il profite, à l’instar des autres élèves, de ses infrastructures et services, comme la restauration et l’internat, à des tarifs très avantageux.

Benjamin nous livre ses conseils pour intégrer ce BTS : « Etre motivé, avoir si possible déjà vu un peu la structure des outils, avoir une bonne logique, savoir se projeter pour imaginer les pièces. Avoir des connaissances en mécanique, saisir et comprendre le vocabulaire spécifique à cette matière est un plus ! »