Portrait d'apprenti: Lorenzo, CAP PAR, Lycée Mézeray-Gabriel, Argentan

Soumis par leila le mar 19/01/2021 - 16:21

Aujourd’hui, c’est un portrait croisé que je vous présente : celui d’un patron, Emmanuel Tabard (à droite sur la photo) et de son apprenti, Lorenzo (au milieu) ; tous deux sont accompagnés ci-dessous de Franck Hardy, DDFPT du lycée Mézeray-Gabriel, cliché pris au sein même de l’atelier peinture du lycée :

Emmanuel dirige une entreprise de peinture, sur Ecouché, depuis presque 16 ans maintenant et sa réputation n’est plus à faire ! Bien qu’il travaille la plupart du temps avec des particuliers, il lui arrive aussi de conclure avec des entreprises locales, ou même, des usines, ou des entreprises ou collectivités.

Depuis peu, Emmanuel est devenu Président de la Fédération Française du Bâtiment de l’Orne, après l’avoir été pendant 4 ans au sein du groupe Jeunes de l’Orne, toutes sections confondues, « poste qui demande beaucoup d’investissement et qu’il laisse aux jeunes maintenant ! » Pour lui, les mots d’ordre d’un chantier bien fait sont : Qualité et propreté ; « Tu dois être content, satisfait de ton travail. »

Il a commencé à faire appel à des apprentis car manquait de main d’œuvre et n’a ensuite jamais cessé d’en reprendre ! Il se rappelle de son premier apprenti, Franck, qui avait commencé en stage chez lui ; un apprenti qui avait fait preuve d’une motivation sans faille en venant tous les jours d’Argentan à Ecouché, peu importe les conditions météorologiques, à vélo ! Ce jeune a fait un bon bout de chemin depuis et n’a plus quitté l’entreprise, où il a passé son permis, contracté un compte épargne logement et fondé une famille ; il faut savoir qu’ici, un apprenti qui est motivé, s’intéresse et en qui on peut avoir confiance, est quasiment sûr d’être embauché à la suite de son contrat d’apprentissage. Emmanuel, comme tous les maîtres d’apprentissage, donne du temps, s’investit pour son apprenti afin de lui transmettre l’amour et les savoir-faire du métier dans l’objectif de le garder à l’issue de l’obtention de son diplôme, qui sera de suite opérationnel dans l’entreprise. Il ajoute que la posture de l’apprenti est tout aussi importante, et ce, dès le premier contact ; il apprécie donc beaucoup plus que le jeune se déplace pour faire sa demande, plutôt que par le biais d’une candidature spontanée ; de cette manière, il voit très vite si le jeune a les « codes » qui lui correspondent.

 

 

Lorenzo fait partie des élèves qui ont un projet professionnel bien défini dès le collège ; Bien qu’on lui ait fortement conseillé de s’orienter vers une filière générale , lui reste fidèle à son projet de départ : intégrer le CAP PAR (Peintre Applicateur de Revêtement) , projet également soutenu par ses parents ; Lorenzo, très courageux et travailleur, sait qu’il est beaucoup plus manuel que scolaire et que l’apprentissage lui convient tout à fait pour ces principales raisons ; les excellents résultats qu’il obtient au premier trimestre attestent qu’il a fait le bon choix! Avec presque 18/20 en enseignement général et 15.5/20 en enseignement professionnel, Lorenzo, élève motivé et sérieux, fait partie aujourd’hui des meilleurs élèves de sa promotion, bien que très discret ;

Lorsqu’il est en entreprise, Lorenzo préfère les chantiers chez les particuliers car la manière de travailler et le contact avec la clientèle lui correspond davantage. « On prend plus son temps, le travail est plus soigné et il est individualisé, personnalisé » ; Son objectif professionnel est de se mettre à son compte plus tard ;

Emmanuel termine cet entretien en soulignant le courage de Lorenzo car se lancer, comme apprenti si jeune, implique une discipline, une organisation sans faille et un rythme très soutenu, qu’il maîtrise parfaitement !